La préfecture reporte sa décision sur le projet Unitech

Un des responsables du  groupe G7-contre-Unitech*, inquiet de l’incidence du confinement actuel sur les modalités du recours concernant le projet UNITECH, a interrogé à la Préfecture.

Les associations avaient prévu de faire la  demande suivante à la Préfète :

« Dans les circonstances gravissimes que traverse notre pays, à l’heure où toutes les activités ont cessé, et où la population se trouve confrontée à une situation très anxiogène, les associations opposées au projet UNITECH vous demandent instamment de reporter la date de communication de votre décision concernant ce projet.
En pleine guerre sanitaire, il nous semble inopportun d'organiser maintenant une consultation des habitants, des entités économiques, des associations, des communes, des collectivités, concernant le dépôt d’un recours, ainsi que le prévoit le cadre juridique du dossier Unitech (pièce B du dossier page 55).
C’est pourquoi, nous vous prions, Madame la Préfète de remettre la communication de votre décision à une date ultérieure, au minimum après la tenue du second tour des élections municipales ».

Nous n’avons pas eu besoin d’envoyer cette demande.

En effet, la Préfecture a répondu lundi 23 mars 2020 :
« Compte-tenu de la situation, je vous informe que la décision relative à UNITECH sera décalée jusqu'à la fin de la période exceptionnelle que nous traversons ».

Le G7-contre-Unitech remercie les Services de la Préfecture, et va utiliser ce long temps de confinement pour mettre au point tous les éléments du recours.

 Via Internet, via les réseaux sociaux, via les médias, les riverains et les citoyens de l’hexagone vont être sollicités pour requérir et pour participer au financement des frais du cabinet Huglo-Lepage, qui saura empêcher la réalisation du projet UNITECH.

Après les dégâts du Coronavirus, nous n’avons pas besoin d’un désastre environnemental supplémentaire.

Écrire commentaire

Commentaires: 0