· 

Municipales 2020 : Lettre ouverte aux électeurs, électrices et aux listes candidates

Les élections municipales, ce ne sont pas seulement les chats perdus, le désherbage des trottoirs, les recherches de fuites d’eau, les conflits de voisinage… C’est aussi refuser des choix qui pourraient dénaturer notre territoire”

 

Depuis quelques jours vous avez pu retrouver ce message dans notre campagne d’affichage en prévision des municipales. Il était important pour le CEDRA de rappeler en cette période pré-électorale que le mandat municipal à venir était crucial pour les décisions relatives au projet Cigéo à Bure et d’Unitech à Suzannecourt.

 

Nous considérons que Cigéo et Unitech devraient représenter des enjeux électoraux incontournables de cette campagne électorale car les années à venir dessineront l’avenir de la Meuse et de la Haute-Marne :

 

UNITECH : Nous saurons prochainement si la préfecture autorise ou non l’implantation de la laverie et de l’unité de décontamination nucléaires dans le bassin de Joinville. Évidemment, une telle décision ne sonnerait pas le coup d’arrêt de nos revendications et la fin d’un combat ! Mais une victoire serait plus assurée si nous pouvions bénéficier d’un réseau d’élu-es opposé-es plus étoffé et qui aurait le courage de ses convictions pour affronter la suite avec nous.

 

CIGÉO : Il est vrai que nous ne serons plus consultés à l’avenir et qu'il ne faudra pas compter sur le processus administratif pour prendre nos avis en compte. Le rapport de force se joue à l’extérieur. Ceci étant, exprimer des voix dissonnantes au sein des conseils municipaux et communautaires, maintenir constamment une pression en abordant ces sujets et en posant les questions qui fâchent nous donnerait certainement de la matière pour élaborer de nouvelles perspectives de lutte. La demande d’autorisation de création devrait être déposée cette année et selon le calendrier de l’Andra (à prendre avec de très grandes pincettes) Cigéo ne pourrait être autorisé avant 2023. Les années à venir seront donc précieuses pour empêcher l’irréversible.

 

Populations de Haute-Marne et de Meuse, il faut nous emparer des municipales : poussons les listes à se positionner. Il ne s’agit pas simplement de s'opposer à des projets isolés mais bien de refuser que l’industrie nucléaire séquestre notre territoire. Le projet Cigéo est le plus important GPII (grand projet industriel et imposé) européen en terme de coût, toxicité et durée dans le temps (des centaines de milliers d’années). S’il risque de s’implanter chez nous, c’est parce que dans les années 90 quelques élu-es l’ont voulu… mais pas vous, ni nous. Rappelons-nous.

 

Candidat-es des listes municipales, vous devez à la population un avis clair sur la question. Vous en avez forcément un : ne pas l’exprimer serait d’un grand irrespect pour les électeurs-trices. Sortons de l’hypocrisie !

 

Pour que nos villes et villages fleuris ne deviennent pas des villes et villages irradiés.

Écrire commentaire

Commentaires: 0