Mode d'emploi pour l'enquête publique d'Unitech et Rassemblement le 14/12/19 à Joinville

L'enquête publique au sujet des projets d'Unitech pour le bassin Joinvillois commence aujourd'hui et se terminera vendredi 20 décembre. Les commissaires enquêteurs devront ensuite donner un avis "personnel et motivé" qui pourra être différent de celui exprimé par la population dans ses contributions. La préfecture devra alors autoriser ou non le projet (sans être liée par celui des commissaires enquêteurs). Il est d'ailleurs évident que derrière la porte, la DGEC et les autorités ministérielles tiennent son stylo : Unitech n'est pas un projet isolé mais dans le giron du projet Cigéo. Unitech est un projet nucléaire. Ne pas autoriser Unitech revient ainsi à mettre une (grosse) épine dans le pied de l'étape d'après..

 

Une fois ce premier constat établi, nous restons optimistes. Nous considérons qu'il y a un rapport de force à jouer et pour cela il faut dire NON sur TOUS LES FRONTS : en participant à l'enquête publique ET au grand rassemblement que nous organisons aux côtés des associations en lutte contre Unitech le 14 décembre à Joinville. Nous débutons donc 5 semaines intensives et il est indispensable de participer à ces deux temps : tous les avis officiels sont (évidemment !) favorables (malgré de grandes réserves).

 

Seule la mobilisation paiera.

 

I - PARTICIPONS MASSIVEMENT À L'ENQUÊTE PUBLIQUE : Dites NON par ÉCRIT

 

C'est le moment pour refuser un projet foireux et néfaste d'un point de vue sanitaire et environnemental.

 

La population n'est pas favorable au projet (nous n'avons pas besoin d'attendre les résultats de l'enquête publique pour le savoir). Elle refuse la laverie nucléaire qui polluerait l'eau de la Marne de ses résidus chimiques et particules radioactives, elle refuse l'unité de décontamination qui serait responsable de rejets atmosphériques de cobalt et de métaux lourds.

Les dossiers qui seront soumis à enquête publique peuvent apparaître techniques et décourageants : ne nous laissons pas intimider. Expliquons pourquoi nous refusons la pollution des eaux, des sols et de l'air que nous respirons !

Pour mieux les digérer ou avoir l'argumentaire en tête, nous vous proposons de revoir la présentation de Bertrand Thuillier du 14 mai 2019. Par ailleurs, Belles Forêts sur Marne et Bertrand Thuillier ont élaboré un document pour vous aider à apporter des commentaires. Il s'agit d'une analyse simplifiée du second avis de l'ARS et de celui de l'hydrogéologue n° 2.

 

Attention : les contributions sont facilement classées hors sujet lorsqu'elles ne sont pas fondées scrupuleusement sur le dossier soumis à enquête publique. Un avis défavorable au projet pourrait alors ne pas être pris en compte... Ne nous faisons pas avoir !

Le dossier minimise sérieusement les impacts sanitaires et environnementaux, les calculs sont faux, il se pourrait même par la suite que nous faisions déclarer l'enquête publique irrégulière ! Mais si le dossier est mensonger, la qualité de nos arguments reste intacte : profitons-en !

 

Voici les dates des permanences où vous pourrez consulter le dossier intégral et déposer votre contribution :

Mardi 12/11 de 9h à 12h et de 14h à 17h à Suzannecourt (mairie)

Samedi 23/11 de 9h à 12h à Thonnance-lès-Joinville (mairie)
Jeudi 28/11 de 9h à 12h et de 14h à 17h à Joinville (Espace "emploi et services" Place de la Grève)
Vendredi 6/12 de 9h à 12h et de 14h à 17h à Vecqueville (mairie)
 
Mercredi 11/12 de 9hà 12h et de 14h à 17h à Joinville (Espace "emploi et services" Place de la Grève)
Vendredi 13/12 de 14h à 17h à Vecqueville (mairie)
 
Vendredi 20/12 de 9h à 12h à Thonnance-lès-Joinville (mairie)
Vendredi 20/12 de 14h à 17h à Suzannecourt (mairie)
 

Si vous ne pouvez vous prendre aux permanences, vous pouvez aussi envoyer votre contribution par e-mail à cette adresse : pref-enquete-unitech@haute-marne.gouv.fr

Le dossier soumis à enquête publique est consultable à cette adresse  :http://www.haute-marne.gouv.fr/Politiques-publiques/Risques-naturels-et-technologiques/Installations-classees-pour-la-protection-de-l-environnement/Autorisations-et-enregistrements/UNITECH-SERVICES-SAS-ouverture-de-l-enquete-publique

 

II - VENEZ ENCORE PLUS NOMBREUX-SES À JOINVILLE LE 14 DÉCEMBRE : Dites NON dans la RUE

 

C'est le moment pour dire non à un projet qui transpire le mensonge et qui risque de nous être imposé.

 

Vous l'avez compris : l'enquête publique ne sera pas déterminante pour Unitech. Son intérêt réside plutôt dans notre capacité à l'utiliser pour marteler nos argumentaires durant 6 semaines... afin de mobiliser pour le samedi 14 décembre.

Samedi 14 décembre, retrouvons-nous sur le pont de Joinville. Montrons que le refus exprimé dans les contributions à l'enquête publique se prolonge dans la rue. Que nous avons pleinement conscience que le processus administratif est verrouillé. L'essentiel se déroule en effet en dehors de ce processus participatif décrié. L'essentiel de notre combat se situe en dehors des sentiers battus et maîtrisés par les promoteurs et les autorités : le succès de nos réunions publiques, nos rassemblements spontanés, les dizaines de délibérations prises par des élu-es jusque dans la Marne à ce jour traduisent une opposition très diverse et solide.

 

C'est tout un territoire en lutte contre Unitech, avec ses habitant-es et ses élu-es qui s'associent pour empêcher son installations. Continuons !

 

Les modalités de cette journée et les propositions d'actions viendront. Bloquons d'ores et déjà cette date pour en faire un tournant majeur et symbolisant notre détermination !

 

Le 14 décembre, dès 10H, nous serons toutes et tous sur le pont !

 

Restez en contact avec nous pour suivre ces 5 semaines de mobilisation et préparer le 14 décembre : Site internet - Facebook - Twitter

Écrire commentaire

Commentaires: 7
  • #1

    Servas Valérie (vendredi, 15 novembre 2019 22:14)

    Je viens d'envoyer ) l'adresse préfecture etc.. mon ressenti comme quoi ce projet est criminel, nul et non avenu.J'ai refusé net et catégoriquement sa réalisation qui est abusive et insensée.

  • #2

    dom-zabeth@hotmail.fr (vendredi, 22 novembre 2019 20:35)

    Ce projet de laverie ne doit pas voir le jour. Nous avons assez de pollution dans notre région sans en rajouter avec cet imbécile projet. Il faut réfléchir qu'allons nous laisser à nos enfants et petits enfants. C'est criminel je m'oppose fortement à ce projet.

  • #3

    Leprun Eric. (mercredi, 04 décembre 2019 09:34)

    Je suis totalement opposé à ce projet . on nous rebat les oreilles avec la protection de la planète, soit. Mais ce qui est demandé aux particuliers ne l'est pas aux grosses entreprises de l'état. Une honte !!


  • #4

    Maryse CHMURA CHAPELLE (jeudi, 12 décembre 2019 14:12)

    Sous prétexte s'emploie ou autres excuses politiques et "Bidons" on veut faire croire que cette laverie sera le sauveur du territoire
    Vous avez oublié les médecins et les hôpitaux pour soigner les cancers et autres maladies dues au nucléaire dans votre projet !
    Je SUIS VICERALEMENT CONTRE
    Notre région vaut beaucoup mieux après la pollution du paysage avec les éoliennes quel lobby va encore infester le cerveau de nos politiques et représentant de la soidisant élite bien-pensante

  • #5

    Bernard THOMAS (jeudi, 12 décembre 2019 14:22)

    L impact négatif sur l'humain santé et autre!
    La pollution aérienne - les sols -autant d'éléments condamnant l'attractivité du territoire dans le quotidien , le tourisme et ce, sans améliorer la vie du citoyen
    L actualite du moment met en excerbe les générations futures et en l instant on passe outre???
    Je suis Contre ce projet terrorisant

  • #6

    Betting fatma (vendredi, 13 décembre 2019 19:35)

    Je tiens à dire que malgré l avis favorable de l ARS,je suis contre ce projet, ça ne me rassure pas du tout ,j aime mon département ,et je n aime pas les prises de risque .

  • #7

    Donard Simone (dimanche, 15 décembre 2019 18:01)

    Je suis contre ce projet . Pour quelques emplois ,on va mettre en danger la santé de milliers d'habitants, ainsi que la faune et la flore . Est-ce bien sérieux?